Dieu a créé l’homme et l’a immédiatement intégré dans une perspective familiale, une femme à ses côtés, et des fils.
Dieu veut sauver l’humanité, il se révèle comme le Père, et envoi un Fils.
Dieu crée l’église, il la présente comme l’épouse de Christ et une famille spirituelle pour les croyants.
Plus terre à terre, chacun de nous naît de parents, et est positionné dans une famille.

À l’inverse, le diable a toujours tout fait pour attaquer la famille, il a poussé Caïn à tuer Abel, tenté d’arrêter le Fils par la tombe, essayé de détruire l’église par la division, ou encore briser les familles par les abus, le péché et l’abandon.

Est-ce juste une lutte de valeur entre Dieu et le diable? Est-ce seulement un problème de concept de société? Bien entendu que non.

L’environnement familial a été pensé, imaginé, désiré par Dieu de toute éternité. Il est le seul endroit de la fécondité, de l’héritage et de la transmission. Et cela satan ne le sait que trop bien. C’est pour cela qu’il dévalorise la famille dans le coeur de nos contemporains, influence les parents à démissionner de leur rôle de transmission, mais aussi qu’il pousse l’église dans un aspect purement structurel et opérationnel lui faisant oublier qu’elle est avant tout un organisme familial et relationnel.
S’il n’y a plus de famille, il n’y a plus d’héritage, plus d’enfantement, ni de transmission!

La famille est le seul endroit de l’héritage

«Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi. Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. » (Genèse 1.27-31)

Souvent, en lisant ces quelques versets, j’ai été frappé par l’autorité que Dieu donnait à l’homme. En d’autres mots, à la genèse, il a donné à Adam et Ève la domination et le pouvoir de définir ce qui pousserait ou pas dans le jardin, et de fixer la destinée de chaque chose y étant présente. Mais avant l’autorité, avant la domination, avec la destinée, Dieu a fixé le cadre de tout cela : la famille!
Le premier commandement, socle de tout, sera « Soyez féconds… ». On pense bien entendu à la fécondité dans son sens basique, reproductrice et sexuelle. Mais si le mot « פָּרָה » porte en lui ce sens, il est en fait beaucoup plus riche et profond que cela. Dans son essence cette expression signifie « produire des fils ou une récolte du même genre dans une génération successive, impliquant une abondance ».
Dieu ne parle pas donc que de faire des bébés seulement, mais de préparer un héritage à transmettre à ses enfants, afin que ceux-ci bâtissent à partir de celui-ci, et qu’ils transmettent à leur tour cet héritage accrut à une autre génération, etc, etc. L’héritage devenant le point de départ de la génération suivante.

Et attention, l’expression « soyez féconds » fait aussi référence à « un poids ou un fardeau ». On ne parle donc pas d’une option ou d’une possibilité.

Dans Le Plan parfait de Dieu, le cadre de base est la famille dont tous les fruits, l’ADN, la spiritualité, le coeur pour Dieu, la vision, les fruits seront transmis, donnés, communiqués. C’est un fardeau qui pèse sur les pères et les mères naturels ou spirituels, un poids de « se reproduire » pas seulement dans l’être physique, mais aussi spirituellement.
En fait, dans le cadre d’Adam et Ève, ce commandement de Dieu intervient avant la chute, cadre dans lequel l’être spirituel dominait en eux. Il y a donc clairement une prédominance spirituelle à ce commandement.

C’est alors que nous pourrons entrer dans la continuité de ce verset comme par exemple « multiplier ». Qu’importe ce que tu multiplies si le multiple est zéro tu obtiendras toujours zéro.
Dieu nous a ainsi créés pour la famille. Il nous a créés pour recevoir un héritage et le transmettre, afin que nous entrions dans la domination totale!
La famille est le seul endroit où la culture du ciel est manifestée et transmise. C’est le seul environnement sain où l’encouragement ne peut pas être de la flatterie, la correction une destruction, l’amour de l’hypocrisie.

Bâtir une lignée et non une vie

Le péché a enfermé l’homme dans le temps. Il est passé d’éternel à temporel. Le temps est devenu une donnée essentielle, puisque si la vie à un commencement, depuis la chute, elle a une fin. Ce recentrage dans le réel a poussé les êtres humains à se focaliser sur leur vie, oubliant souvent ce qui était avant eux, et ce qui viendra après.
Et cela, a affecté à la fois l’Église, mais aussi des hommes de Dieu les plus éminents. Rares sont aujourd’hui les familles spirituelles pleines de vie, qui bâtissent génération après génération. Bien entendu là, je ne parle pas des dénominations qui ne sont que des structures. Non, je parle de lignée, de générations se succédant transmettant l’héritage que Dieu leur a confié.

Une vision centrée sur ma propre vie peut être un piège qui arrive même aux plus grands :
« Alors Ésaïe dit à Ézéchias: Écoute la parole de l’Éternel! Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour; il n’en restera rien, dit l’Éternel. Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone. Ézéchias répondit à Ésaïe: La parole de l’Éternel, que tu as prononcée, est bonne. Et il ajouta: N’y aura-t-il pas paix et sécurité pendant ma vie? » (2 Rois 20.16-19)

Ézéchias, était un homme qui plaisait à Dieu, mais il n’a pas vu le futur alors le diable le lui a volé. Tu peux veiller sur ce que tu vois, mais le diable s’amusera de ce que tu ignores.
Ézéchias a considéré que la bénédiction durant sa vie était bonne quand bien même sa descendance serait affligée et déportée. En tant que père, il a défini par son regard égoïste le sombre avenir de son fils. Les pères bâtissent les rails de la destinée de leurs fils.

À l’inverse David va avoir une perspective de sa vie et des générations. Il va transmettre la vision qu’il avait reçue à Salomon. En effet, pendant son règne Dieu va mettre en lui le désir de bâtir la maison de l’Éternel, et pourtant c’est son fils qui le verra s’accomplir.
Pour David, il n’était pas important que ce soit lui la star de la vision, mais que la volonté de Dieu s’accomplisse, que Sa volonté soit faites. Il avait vu le règne de Dieu et va tout faire pour en être le point de départ.

« Le roi David dit à toute l’assemblée: Mon fils Salomon, le seul que Dieu ait choisi, est jeune et d’un âge faible, et l’ouvrage est considérable, car ce palais n’est pas pour un homme, mais il est pour l’Éternel Dieu.2 J’ai mis toutes mes forces à préparer pour la maison de mon Dieu de l’or pour ce qui doit être d’or, de l’argent pour ce qui doit être d’argent, de l’airain pour ce qui doit être d’airain, du fer pour ce qui doit être de fer, et du bois pour ce qui doit être de bois, des pierres d’onyx et des pierres à enchâsser, des pierres brillantes et de diverses couleurs, toutes sortes de pierres précieuses, et du marbre blanc en quantité… » (1 Chro 29.1-2)

Il mettra TOUTES SES FORCES pour que Salomon son fils puisse accomplir la vision. Cette histoire nous apprend ces 2 puissants principes : Les fils accomplissent la vision des pères. Les Fils ne peuvent accomplir la vision que si les Pères leur ont préparé la voie.

La vision de Dieu est éternelle. Elle ne vit pas que dans ta vie, mais elle se positionne dans l’éternité. Tu n’es qu’un acteur d’un moment.
Quand je crois que je suis l’acteur principal, j’oublie de préparer le tremplin pour que la vision continue et je brise l’héritage.Une vision même de Dieu qui ne me survit pas n’est qu’un délire égoïste. La vision s’accomplit dans une famille.

La victoire est dans les générations

Le livre des rois m’enseigne que Dieu est le Dieu de l’histoire et des générations, mais que trop souvent l’homme ne se focalise que sur sa vie, ses intérêts et sa paix. Il oublie en faisant cela le vrai sens des victoires et des défaites.
Un acte engendre la bénédiction ou la malédiction dans les générations. L’homme naturel pense « maintenant », mais Dieu lui pense « toujours »!

« Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria: L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! » (Exode 34.6-7)

La perspective divine est toujours éternelle, elle transcende le temps. David avait cette vision, il savait que sa vie avait un impact, et que sa destinée le dépassait. Chacun de ses actes était à la fois empreint du présent et du futur, à un tel point que tous les rois de Juda qui lui succéderont seront rattachés à lui. Juda sera une royauté de succession, de Fils qui continuent de courir dans l’héritage et la vision. À l’inverse, le royaume d’Israël éloigné de Dieu va voir se succéder des rois préoccupés par leur réussite du moment sans préoccupation de la transmission ni de la vision. Israël sera ainsi une monarchie de coup d’état, sans ADN, sans héritage, marqué par l’ambition et l’abandon des générations. Rares seront les fils qui survivront à la mort de leur père…

Le vrai succès n’est pas seulement d’être dans le plan de Dieu durant sa vie.Mais le vrai succès c’est que les principes qui t’ont amenés à t’attacher à Dieu pendant ta vie, soient transmis et vivent dans tes filles et fils naturels et spirituels ! Chaque jour tu bâtis pour aujourd’hui et demain. L’héritage que l’on laisse est aussi important que ce que nous accomplissons aujourd’hui !

Que nos familles, nos églises, nos vies, redeviennent ces lieux de transmission.
En Lui,
Mathieu

Laisse Dieu te positionner!

Nous avons tous des rêves, des aspirations, des désirs pour notre vie. Même en tant que croyant, qu’enfants de Dieu, il y a dans nos cœurs une quête d’accomplir des choses pour le Roi des rois. On appelle cela l’appel, la destinée, ou encore la direction divine. La...

La tentation de la victoire partielle !

Souvent le diable fera tout pour nous faire échouer à entrer dans la volonté divine. Beaucoup de luttes sont à l’origine du plan de Dieu dans notre vie. Nous devons comprendre que si Christ est La Parole faite chair, nous sommes nous aussi une parole de Dieu faite...

Pin It on Pinterest

Share This