Nous avons tous vécu des choses avec Dieu : délivrance, guérisons, miracles, etc.
Mais parfois nous oublions le dépôt, le trésor, la puissance de notre histoire avec le Roi. Oui, nous avons été bénis, mais ce témoignage à une puissance que nous ne réalisons pas.

Non, ce que nous avons vécu n’est pas que pour nous, l’action de Dieu voit plus loin que MA bénédiction.
Il y a un puissant mécanisme que Dieu a caché dans le témoignage, que nous devons découvrir et que je vous propose de parcourir dans cette étude. Comprendre ce trésor, c’est aussi réaliser les conséquences spirituelles d’un témoignage gardé.

Psaumes 103.2-3 : »Bénis l’Eternel, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies. »

Le mot «témoignage» en hébreu est «eduth». Cela signifie aussi «précepte ou avertissement». Il est dérivé d’un mot signifiant «témoin», comme dans «celui qui témoigne».
Ce mot a une racine primitive (Ayin-Vav-Daleth) signifiant « revenir, répéter, faire à nouveau ». Si nous regardons ce sens, cela peut nous montrer que l’expérience dont nous témoignons peut influencer les autres à imiter ou à nous copier ou même d’être averti de faire une chose particulière à cause de la façon dont cela nous a affectés.

Les témoignages révèlent ce que nous pouvons attendre de Dieu à nouveau. Partager notre témoignage encourage et transmet la foi aux autres et libère le pouvoir de Dieu d’agir ou d’exécuter des actes similaires.

Le témoignage prophétise ce que Dieu va faire. Dans le monde de l’Esprit il n’y a pas de temps, quand je déclare avec justesse et célébration ce que Dieu a fait, le témoignage déclenche un « encore une fois ». Il trace un chemin, crée un espace pour que Dieu duplique son action. Je redonne « un maintenant » à ce que Dieu a fait.

Dieu est en réalité limité lorsque nous ne racontons pas ses actes de bénédiction et de puissance. Le Psaume 78: 40-42 révèle qu’Israël «l’a provoqué dans le désert et l’a attristé dans le désert… et limité le Saint d’Israël. Ils ne se souvenaient pas de son pouvoir » (emphase ajoutée).

Ps 78:40–43: « 40 Que de fois ils l’ont bravé au désert et l’ont offensé (résisté, limité, opposé) dans les lieux arides ! 41A nouveau, ils mettaient Dieu au défi (testait) et ils attristaient le Saint d’Israël. 42Car ils oubliaient (ils n’ont plus rappelé) son œuvre puissante : il les avait sauvés de l’oppresseur, 43en Égypte, il avait fait des miracles, et, au pays de Tsoân, des prodiges »

Le mot « oublier » est « Zkr »: « rappelez-vous, nommer, mentionner, faire connaître, féliciter, rapporter à l’esprit , se souvenir »

Quand on comprend la manière dont Dieu travaille. Il nous donne un témoignage et ce témoignage alors qu’il est partagé pousse Dieu à agir à nouveau.
Le témoignage crée l’atmosphère pour que cela se reproduise. Il y a donc par la foi la capacité d’activer la main de Dieu encore.

Dieu avait donné ce commandement constamment au peuple d’Israël de RAPPELER les signes et miracles, il avait même appelé l’arche de l’alliance, l’arche du « témoignage » à cause du pot de manne, des tables de la loi et de la verge d’Aaron qui avait refleuri. Cette arche devait marcher devant le peuple constamment. Rappeler le souvenir de l’oeuvre magnifique de Dieu, permettait de maintenir l’espace à l’action de Dieu et la foi dans le coeur du peuple.

Quand tu témoignes que tu as été un instrument, tu donnes la possibilité aux autres d’être un instrument : David a tué un géant, 4 autres ont tué des géants : les vaillants hommes de David.

Ap 12.10: « Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. 11Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. »

Le témoignage est une arme dans le combat, il vient directement frapper notre adversaire. Il prépare le déversement de l’onction de Dieu et la destruction des oeuvres de l’ennemi. A noter, que le témoignage est puissant quand il est déclaré et non gardé secret !

Voilà, une rapide étude sur le témoignage et sa puissance.
Vous avez un témoignage de l’action de Dieu dans votre vie, ne le gardez pas pour vous, mais libérez-le, créez l’espace, et vous en serez étonné.

Hâte de lire les témoignages de Son action au travers de votre vie, libérez l’histoire de Son Histoire dans votre vie!
Je prie pour vous.

Mathieu

 

 

 

Discerner la voix de Dieu

S’il y a bien un sujet, une question récurrente à laquelle en tant que pasteur je suis amené à répondre c’est bien celle-ci : Comment savoir si ce que je reçois vient de Dieu? Comment discerner les voix dans ma vie, entre le diable, Dieu, et mes propres pensées? Et...

Être un tremplin pour les autres

Il y a quelque temps de cela, le Seigneur parlait à mon coeur un matin alors que j’étais en train de prier. Ses mots étaient extrêmement défiants et puissants : « Mathieu, le succès ce n’est pas de briller, mais c’est de faire briller les autres ». Souvent nous...

Et si tout s’effondrait?

Les pertes, les drames, les deuils sont un passage obligé dans la vie… La question n’est pas est-ce que j’y ferai face un jour, la question est quand est-ce que cela me frappera? Ce n’est pas une approche cynique ni fataliste de dire cela, mais c’est bel et bien la...

Pin It on Pinterest

Share This