Quelqu’un a dit : « Quand Dieu veut bâtir une personne il envoie quelqu’un et quand le diable veut détruire une personne il envoie quelqu’un. » Cette déclaration, peut-être un peu abrupte au premier abord, est pourtant extrêmement vraie. Toute attaque ou bénédiction spirituelle revêtira, à un moment donné, un visage humain.

Le livre des Proverbes parle souvent de la dynamique relationnelle et comment celle-ci peut me bénir ou me mettre en difficulté. Et, même si des relations peuvent être une source de grandes souffrances, lorsqu’elles sont saines, orchestrées par Dieu, elles peuvent devenir une puissante source de bénédiction dans notre vie.

« L’ami aime en toute circonstance, et dans le malheur il se montre un frère. » (Proverbes 17.17)

« L’huile et les parfums réjouissent le coeur, et la douceur d’un ami vaut mieux que nos propres conseils. » (Proverbes 27.9)

Le mot « ami » dans ces deux versets signifie littéralement en hébreu « prochain, voisin, parent, autre homme, compagnon, camarade » ; il comporte aussi une forte idée d’intimité, de réciprocité et d’égalité.

En d’autres termes, lorsque je bâtis autour de moi des relations d’honneur, de réciprocité, d’intimité, faisant de l’autre un compagnon de route, je suis en train de m’assurer une force supplémentaire dans l’adversité et un accès à une sagesse supérieure.

Tout simplement parce qu’en développant ce type de relation, j’ai accès au trésor qui est caché dans l’autre. Car nous portons tous en nous un trésor (2 Corinthiens 4.7), un enrichissement, une clef, une bénédiction. Cette grâce est cachée dans le vase de terre, mais les relations permettent de la découvrir et d’y avoir accès.

Bien entendu, cela commence dans le couple, la famille, mais cela est aussi vrai avec toutes les relations que nous valorisons et chérissons.

Dieu ne nous a pas créés pour évoluer seuls. Tout se résume dans cette simple déclaration : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. » (Genèse 2.18). Bien entendu ce verset fait référence en premier lieu au couple, mais il nous permet de découvrir un principe spirituel puissant : la solitude m’affaiblit. En fait, quand Dieu déclare qu’une chose n’est « pas bonne » cela signifie « nocive, dangereuse, mortifère ». C’est pour cela que nous avons été placés dans une famille naturelle et spirituelle, pour bénéficier du meilleur environnement possible, même s’il n’est pas parfait.

Comprenons bien quelque chose : avant de nous attaquer violemment, l’ennemi nous isole toujours.

C’est comme cela que va agir Amalek, ennemi spirituel et éternel d’Israël lors de son chemin vers la terre promise, et c’est de cette manière qu’il agit encore envers le croyant qui marche vers son héritage.

« Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d’Égypte, comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même. » (Deutéronome 25.17-18)

J’aurais pu aussi citer Élie, qui va être frappé par la dépression et l’envie de mourir,quand il se retrouve seul sans son serviteur, etc.

Mais allons plus loin ensemble.

« Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon ; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud ; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud ? Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister ; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. » (Ecclésiaste 4.9-12)

« Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste à une grande efficace. » (Jacques 5.16)

Ces deux versets nous montrent un principe du Royaume très puissant : une part de notre protection n’est pas dans notre spiritualité mais dans nos relations. Ainsi, même si tu es extrêmement solide dans ta piété et que tu n’es pas « connecté », tu seras fragile. En fait, la « non connexion » en elle-même est le signe d’une piété incomplète et fragile.

Selon l’Ecclésisate, la restauration est accessible à celui qui est entouré, il a accès à une chaleur spécifique ainsi qu’à une force et une solidité supérieures. C’est exactement ce que je vis quand j’ai autour de moi des relations saines, spirituelles, vraies :

  • si je tombe, il y aura toujours une main tendue,
  • quand je me refroidirai, quelqu’un viendra toujours rallumer le feu,
  • face à l’adversité et aux luttes, je serai plus fort, capable de surpasser les résistances de l’adversaire, et beaucoup plus solide.

Selon Jacques, alors que je confesse mes péchés à Dieu pour être pardonné, c’est en les confessant les uns aux autres que nous en obtenons la guérison. Il y a donc une puissance de libération cachée dans les relations et le partage dans le cadre d’amitiés solides et authentiques.

Chers amis, nous aurions pu citer aussi tous les versets sur l’importance du Corps de Christ (1 Corinthiens 12) ou beaucoup d’autres dans les épîtres, mais je crois que vous êtes d’accord avec moi pour dire « j’ai besoin des autres dans ma vie ».

Je prie que Dieu vous donne ces relations précieuses qui vous bâtiront, et aussi qu’elles vous guérissent si vous avez connu la trahison. Mais ne restez pas seuls.

Votre vie est un cadeau.

Protéger sa vie de prière

La vie chrétienne n’est décidément pas un long fleuve tranquille! Avec les années, je me rends compte comme jamais que tout ce qui fait de moi un enfant de Dieu est constamment attaqué et soumis à la pression : mon identité, ma foi, ma sainteté, mon assurance, mes...

L’importance de la transmission.

Dieu a créé l’homme et l’a immédiatement intégré dans une perspective familiale, une femme à ses côtés, et des fils. Dieu veut sauver l’humanité, il se révèle comme le Père, et envoi un Fils. Dieu crée l’église, il la présente comme l’épouse de Christ et une famille...

Et si nous faisions de cette saison, une saison de victoire?

Voilà une bonne question, vous ne trouvez pas? La vie est faite de saison, certaines sont faciles à vivre, d’autres pas. Parfois, c’est une succession de victoire qui nous attend, d’autres fois nous vivons plusieurs défaites. Il y a des années que nous aimerions...

Pin It on Pinterest

Share This