Combien de promesses as-tu déjà reçues? 

J’en suis sûr, certainement plusieurs. Des promesses sur ta vie, pour ta famille, ta santé, tes finances…un appel divin…

À chaque fois que nous entendons la voix de Dieu au travers de Sa Parole, d’une prophétie, d’une conviction reçue dans la prière, nous sommes capables de percevoir immédiatement un futur, des possibilités, une solution, une destinée potentielle…

Souvent ce moment nous remplit de foi, il nous rend enthousiastes, on touche du doigt ce qui vient, nous ne l’avons pas encore mais nous le possédons déjà. 

Rien n’est plus stimulant pour notre foi, dans notre marche chrétienne, que de recevoir une promesse de Dieu. 

Mais voilà, dès qu’elle est reçue, dès qu’elle est prononcée, la promesse est attaquée par le temps! 

Combien d’entre-nous pouvons témoigner que le temps qui passe, les délais, les attentes, les silences, les non-réponses, sont des adversaires redoutables qui viennent directement attaquer les promesses dans nos vies. 

C’est pour cela que Dieu va déclarer au travers du prophète Habakuk :

«  2 L’Éternel m’adressa la parole, et il dit : Écris la prophétie : Grave-la sur des tables, Afin qu’on la lise couramment. 3 Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; Si elle tarde (semble lente), attends-la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. » (Hab 2.2-3 LSG)

Dieu parle a son prophète, à celui qui entendait Sa Voix avec précision, il va lui donner la « recette » pour maintenir en vie la promesse dans sa vie et rester dans une posture de foi fraîche et renouvelée. Car tout est là, avoir reçu une parole venant de Dieu est une chose mais rester dans la foi comme au premier jour, croire quand nos yeux voient l’inverse, quand rien ne change, voir que cela empire, tel est l’enjeu. 

La différence entre une promesse et un rêve c’est la foi!

Mais revenons à ce que Dieu va dire à Habakuk. Dès le départ, il va lui présenter le plus grand adversaire de la promesse : Le temps qui passe!

Il faut comprendre un mécanisme spirituel simple. La Parole de Dieu est éternelle, elle est hors du temps, elle ne change pas, mais lorsqu’elle entre dans ma vie, que je la capte, elle devient temporelle car moi-même je suis soumis au temps. 

Je veux le dire dès à présent, vous êtes normal! Si  Dieu a du donner à un prophète des clefs pour garder en vie ce qu’il avait reçu pour sa vie, vous en avez, j’en ai, aussi besoin!

Le temps est déjà fixé 

La première chose pour faire face au temps qui vient attaquer les promesses dans ta vie c’est de te rappeler que le temps est déjà fixé. Le jour où je reçois cette révélation de l’intention de Dieu pour ma vie, ou ceux qui m’entourent, ce n’est pas ce jour-là que Dieu a relâché Sa Parole. En fait, Dieu a préparé son plan dans l’éternité. Le jour où je reçois la promesse, c’est le jour où je l’entends mais elle existait déjà.

Le mot « fixé »signifie littéralement en hébreux, un point de rencontre. Cela parle de cette parole de Dieu prononcée sur ma vie, et de moi-même qui me met en mouvement afin d’aller vers elle. En d’autres mots, la promesse m’attend, et l’ennemi sait que si tu t’arrêtes dans ta marche, tu n’en verras pas l’accomplissement.

L’autre chose puissante que nous apprend le mot « fixé », c’est qu’il sous-entend, un décret par une autorité élevée. En fait, la promesse de Dieu dans ta vie n’a aucune commune mesure avec une promesse que toi tu pourrais faire. Même en étant le plus sérieux du monde, ce tu déclares est soumis à beaucoup d’éléments extérieurs, ce qui rend un engagement humain toujours aléatoire. Mais quand Dieu fixe et déclare, ce qu’il dit se positionne au-dessus de tout, rien, aucun évènements, aucune circonstance exceptionnelle ni aléa n’empêche Sa Parole de s’accomplir. Quand Dieu s’engage sa promesse à un poids énorme dans l’esprit. Le diable sait qu’il ne peut pas empêcher la Parole de s’accomplir mais il peut m’empêcher de la saisir pour ma vie et d’en douter. 

Si elle tarde

Le fait même que Dieu dise au prophète qu’il risque de faire face au délai nous montre combien le Seigneur sait que le temps est ton ennemi. 

En fait, Dieu ne dit pas ici, que sa promesse va tarder. Dieu peut-il être en retard? Bien sûr que non! 

La traduction exacte aurait été « si elle TE semble lente », « si elle TE semble hors délai ». Le problème n’est jamais le timing de Dieu, mais mon ressenti. À chaque fois que je mets à être impatient, que je regarde en arrière, que je considère mes besoins non satisfaits, le temps qui passe, alors la promesse semble en retard, car je la rabaisse selon mes moyens, mes perceptions, ma réalité.

Dieu va dire au prophète « si elle te semble lente, attends-là! ». En d’autres mots, ne la laisse pas tomber, ne t’en éloigne pas, garde la proche de toi et de ton coeur. L’expression hébraïque employée ici est incroyable, elle renferme un ordre de Dieu de continuer à regarder  en avant, de rester dans le futur que t’a dévoilé Dieu dans sa promesse. Ce futur est la seule réalité vers laquelle tu dois courir.

Il y aurait tant à dire sur ces quelques versets mes amis. Mais nous nous arrêterons là. Je ne sais pas où vous en êtes aujourd’hui. Mais il est sûr que Dieu vous a déjà donné des promesses, alors ne les perdez pas de vue, regardez devant, c’est le Roi des rois qui a promis, ne laissez pas l’ennemi susurrer à votre oreille que c’est fini ou trop tard. Tout ce qu’il dit s’accomplit TOUJOURS!

Soyez bénis

Je prie pour vous
Mathieu

 

 

Et si tout s’effondrait?

Les pertes, les drames, les deuils sont un passage obligé dans la vie… La question n’est pas est-ce que j’y ferai face un jour, la question est quand est-ce que cela me frappera? Ce n’est pas une approche cynique ni fataliste de dire cela, mais c’est bel et bien la...

Protéger sa vie de prière

La vie chrétienne n’est décidément pas un long fleuve tranquille! Avec les années, je me rends compte comme jamais que tout ce qui fait de moi un enfant de Dieu est constamment attaqué et soumis à la pression : mon identité, ma foi, ma sainteté, mon assurance, mes...

L’importance de la transmission.

Dieu a créé l’homme et l’a immédiatement intégré dans une perspective familiale, une femme à ses côtés, et des fils. Dieu veut sauver l’humanité, il se révèle comme le Père, et envoi un Fils. Dieu crée l’église, il la présente comme l’épouse de Christ et une famille...

Pin It on Pinterest

Share This